Mission: Yozakura Family

L'union fait la famille, la famille fait l'union

Mission : Yozakura Family est un manga de l’auteur Gondaira Hitsuji, manga très jeune car la première parution de celle-ci dans le Shonen Jump date du 26 aout 2019. Il n’en est pas à son premier essai, il a également fait un one shot plus tôt sous le nom de « Genjui Toteku » en 2015 ou encore dans une première tentative dans le Shonen Jump avec l’œuvre « Poro no Ryuugakuk » en 2017 mais qui n’as pas réellement marché.

Pour en revenir à Mission : Yozakura Family, l’histoire va se concentrer sur un personnage, Tayo qui va être mêlée avec une famille, la famille Yozakura qui n’est pas une famille comme les autres. En développer plus serait gâcher le plaisir de la découverte du premier chapitre.

Pourquoi j’apprécie cette œuvre ? celle-ci parle beaucoup des relations familiales et met l’accent sur la force que peut donner ce lien. On a non pas une œuvre légère loin de là, on est dans de vrai classique de shonen, avec l’action, les rebondissements, et l’épique même qui caractérise ce genre. Mais l’impact qu’apporte la famille avec ses bons et mauvais côtés rends l’œuvre particulièrement intéressante.

Les dessins sont pour le coup assez classique, mais plaisant à regarder, ce qui plaira à la majorité. L’histoire elle, a la force d’être toujours dans le renouvellement. A chaque fin d’intrigue, à peine le temps de souffler, que l’intrigue suivante s’installe. Le tout s’imbrique de manière très fluide et réfléchis. On ressent bien que l’auteur ait déjà prévu plusieurs coups d’avance pour nous garder en haleine et nous surprendre un peu plus à chaque fois.

Si ce manga fait partie de la catégorie shonen, on retrouve une grande part d’humour, où l’on suit le quotidien de la famille, et quelle famille. Chaque personnage, au caractère haut en couleur apporte sa touche d’humour à sa façon. Si la famille Yozakura est réputée dans le monde, elle est également très drôle, ce qui rends les passages de tranche de vie très appréciable à lire.

Concernant, l’aspect technique, les combats sont très riches, on perçoit parfaitement la force des coups, les chorégraphies sont claires et nous emportent facilement au travers des combats, et la tension créée se ressent et nous pousse à découvrir plus en profondeur les combats. Mêmes les « techniques » des personnages sortent de l’ordinaire, et enrichit plus encore l’œuvre.

Concernant les personnages, chaque membre de la famille plus déjantée que l’autre, il n’y en as pas un qui soit totalement « saint d’esprit », et c’est ce décalage par rapport a l’origine de leur famille qui va apporter de la fraicheur au récit. Le comique présent me fait beaucoup penser à une autre œuvre plus ancienne « Katekyo Hitman Reborn! » (J’en parlerais peut-être un jour) qui pour le coup l’humour décalée a été ce qui avait fait la force principale de l’œuvre.

Si je devais réellement retenir qu’un seul point fort parmi tout ceux présent, il serait pour moi clair d’appuyer sur l’histoire, si au départ l’histoire semble suivre des sentiers classiques du genre, on sort rapidement des sentiers battus. Plus on avance dans l’histoire, plus l’origine de la famille Yozakura prend de l’importance, et plus les intrigues se forment.

Si vous êtes friands d’œuvre à la fois drôle mais pleine de rebondissement, je vous conseille vivement le manga : Mission : Yozakura Family.


Dr Stone
Quand la science rend la fiction réelle